La dépression

 

La dépression affecte majoritairement les femmes (10 à 25% contre 5 à 12% chez l'homme). Elle se caractérise par des signes ou symptômes qui affectent le psychisme mais peut également avoir des incidences physiques et/ou peut affecter la manière de se comporter et la capacité à agir.

Elle peut se caractériser, le plus souvent, par des crises de pleurs réguliers et impossibles à contrôler (hypersensibilité), par une incapacité à ressentir du plaisir dans des situations auparavant plaisantes (anhédonie), par une anesthésie des émotions ou affective, par un sentiment de culpabilité, par une irritabilité, par une incapacité à se projeter dans le futur, par des troubles du jugement ou incapacité à prendre des décisions, par des oublis, des troubles de la concentration, une perte d'énergie ou une grande agitation accompagnée d'anxiété, par des troubles du sommeil, une perte ou prise de poids et un isolement.

La dépression intervient fréquemment dans des situations de deuils. Le deuil est un sentiment de détresse éprouvé suite à la perte ou un décès d'un proche. C'est une souffrance, mais avant tout, une étape nécessaire de délivrance, nommé "résilience". La confrontation à la mort, nous renvoi à notre propre vulnérabilité, finitude, au sens de la vie sur terre. La mort de quelqu'un est plus dure pour ceux qui restent, que pour la personne décédée elle-même. Nous sommes tous différent face à la perte d'un être cher.

Il existe 5 phases du deuil :

Le déni : arrive quand on apprend la perte. Les émotions sont généralement absentes. l'évènement semble irréel.
La colère : Arrive quand la perte devient réelle. Elle se caractérise par une attitude de révolte tournée vers soi et/ou vers les autres. C'est à cette période que se manifeste le sentiment de culpabilité. C'est une période propice au questionnement, et, généralement, un bon moment pour aller voir un psychologue.
L'expression ou négociation : "et si...". Les faits sont tournés en boucle.
La dépression : Caractérisé par une grande tristesse.
L'acceptation : c'est le moment de comprendre et d'accepter la réalité de la perte. La personne devient capable de regarder les bons comme les mauvais moments passés avec la personne disparue. Il y a, à ce moment là, une réorganisation de la vie en fonction de la perte.

Ce processus n'est pas linéaire, des retours en arrières sont possibles ainsi que des sauts d'étape. On vit avec une perte, on ne l'oublie pas.

Un deuil amène par la reconstruction qu'elle implique à mieux se connaitre, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre conscience de son existence.

Les métiers autour de la Psychologie… à ne pas confondre !

La Psychologie n’est pas réservée aux « fous » ! Des problèmes de communication au sein de votre couple, la …

Questions-réponses

Vous vous posez des questions quant à votre couple, la communication avec vos proches est interrompue, voir difficile, vous …

Films à dévorer

« SPLIT » de Night Shyamalan : Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents …